Vignerons d'Arbois, la révolte aux tripes...

Les vignerons arboisiens ont toujours eu le sang chaud et ce sens inné de la révolte. N'est-ce pas eux qui, en soutien aux canuts lyonnais en soulèvement contre le pouvoir, proclamaient le 13 avril 1834 la République d'Arbois avec cette formule devenue célèbre: "A Arbois, on est tous chefs!" La République ne durera que quelques jours, mais fera connaître la petite cité jurassienne dans tout le pays et le pouvoir de l'époque préfèrera jouer l'apaisement. C'est donc sans surprise que le 23 février 1906, les vignerons arboisiens reprirent du service. Sitôt promulguée, la loi interdisant la libre circulation des alcools suscite une véritable révolte. Les vignerons d'Arbois, considérant que leur droit de bouilleur de cru est menacé, déclenchent une grève de l'impôt. Ils iront jusqu'à prendre en otage les fonctionnaires du fisc pour montrer leur détermination. Finalement, l'administration recule. Les vignerons ont gagné la partie.


En fait, cette révolte aura d'autres conséquences et notamment la création la même année de la première coopérative vinicole du Jura. A Arbois bien sûr...Une autre lui succède en 1907 à Poligny. Replcée dans son contexte historique et économique, cette prédisposition à l'émeute s'explique parfaitement. Depuis la Révolution, le vignoble d'Arbois n'a cessé de croître, mais il est aux mains des grandes familles et du clergé, la plupart des vignerons ne profitent pas de cet essor. Ce déséquilibre provoque des tensions dont l'épisode de 1834 est l'illustration. Puis, dès 1886, apparaît le phylloxéra qui décime les vignes en moins de dix ans. Les vignerons sont au plus mal, ils ne semblent entrevoir de solution que collectivement. Cette nécéssité de travailler en commun permettra trente ans plus tard à Arbois d'obtenir la première AOC de France!



Rédigé le  10 oct. 2013 16:08  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.