C'est parti!

La taille: Début de campagne pour le vigneron!Dans le vignoble Jurassien, la taille est généralement en « courgées » ou plus visuellement en anse de panier.Il existe aussi la taille en guyot simple ou double à l'image de nos voisins bourguignons.Dès les premiers frimas, lorsque les bois sont bien aoûtés, et en sève descendante, le vigneron procède à la taille de la vigne afin de préparer la future récolte. Il faut bien choisir l'écourge, pour avoir un pied harmonieux et vigoureux. On décide à ce moment de la taille de l'année suivante.Tous les mois d'hiver y serons consacrés, sauf par grand froid, là le vigneron découpe les bois déjà taillés pour les brûler dans un brûlot.Novembre 2011 Météo exceptionnelle.Jean-Pierre Tissot, en plein travail sur le domaine familial dans la parcelle de "champaux" plantée en Savagnin.On aperçoit à l'arrière plan le village de Château-Chalon.Janvier 2012, meilleurs voeux à tous. Début d'année pluvieux, difficile d'aller à la vigne.Heureusement, nous distillons à l'abri. Une journée de whisky pour débuter 2012, puis retour aux marcs.La distillerie Brûlerie du Revermont possède plusieurs alambics, dont un se déplace dans les villages viticoles du Jura.Si pour l'essentiel, nous distillons pour les viticulteurs, nous le faisons aussi pour les particuliers.Il n'est pas necessaire de détenir un privilège, comme nombre le pense, pour pouvoir distiller ses fruits.Le propriétaire d'un verger ou même d'un arbre fruitier dans le jardin de la maison peut faire bouillir ses fruits,et devient alors bouilleur de cru.Après la ceuillette ou le ramassage des fruits, il est important de ne mettre en fermentation que des fruits sains et propres.Il faut retirer les feuilles et brindilles pour ne pas avoir de goût herbaçé dans vos alcools.La fermentation doit se faire dans un récipient qui pourra être fermé hermétiquement dès que vos fruits cesserons de bouillir.Ensuite,il ne faut pas être curieux et réouvrir le récipient pour voir ou sentir, si le contenu est anaérobie, il n'y a aucun risque.Veiller cependant à ce que le récipient soit en rapport avec le volume de fruits, afin qu'il y ait le mons d'air possible.Il peut distiller dans un atelier public communal, où il réglera une location modeste du matériel par journée de distillation.Il peut faire brûler sa récolte par un bouilleur ambulant qui lui facturera une prestation en fonction des fruits et de l'alcool obtenu.Avant la distillation, une déclaration préalable est à faire aux sevices des Douanes; A l'issue de la fabrication il faut communiquer le résultat aux même sevices qui vous appliquerons une taxe de 8.30 euros par litre, pour les dix premiers litres d'alcool pur, puis 16.60 euros pour les suivants.A l'issue de la distillation des fruits, il est recommandé de laisser reposer l'alcool obtenu dans une bonbonne en verre une quinzaine de jours.On ne ferme pas le récipient, mais on place un mouchoir sur le goulot maintenu par un élastique afin que rien ne pénètre à l'intérieur.Cela permet à l'eau de vie de s'aérer et de ne conserver que les bons arômes.Deuxième quinzaine de Janvier, après la saint Vincent et la pressée du vin de paille à Arlay, retour à la vigne pour décrocher.Décrocher où tirer les bois consiste à retirer les sarments après la taille et les brûler dans une brouette.La fin Janvier sera consacrée à la préparation de la Perçée du vin Jaune qui aura lieu à Ruffey sur Seille.Premiers jours de Février, le froid s'installe durablement, -15 sont prévus pour le Perçée, mouffles,écharpes et bonnets seront de rigueur.Mais le vin jaune réchauffe le coeur et le corps.Après la Perçée du vin Jaune, retour aux vignes, le tirage des bois se termine et avec les premiers soleils de fin Février, début Mars, on commence le liage qui consiste à attacher les baguettes aux fils afin de treiller la vigne.Nous sommes mi-mars, et une semaine très ensoleillée s'annonce, malgré quelques frimas le matin, le liage devrait être teminé en fin de semaine.La semaine du 15 avril nous a donnée des sueurs froides, car il a fait -2 degrés et le débourrement était parti, les feuilles pourtant bien visisbles n'ont pas souffert et la fin du mois s'annonce pluvieuse sans risque de gel.Le mois de Mai à été maussade, mais la météo capricieuse, nous a laissée le temps d'ébourgeonner, et d'effectuer le premier sulfatage. Le passage de la charrue et de la bêcheuse est lui aussi quasiment terminé. On observe une belle sortie de raisins, mais on ne s'emballe pas!!!!Mai s'achève, les derniers jours du mois, très ensoleillés ont profités à la vigne qui pousse, pousse et nous oblige à effectuer le premier palissage(on croise les bois dans les fils) afin de permettre le passage pour le prochain sulfatage. Les raisins grossissent eux aussi et confirme les premières observations: il y en a !!Les premiers jours de juin n'affichent pas une météo très favorable à la vigne, pourtant on observe les premières fleurs sur les raisins, et le soleil serait un bon allié pour concrétisé une récolte prometteuse.La fleur est passée tant bien que mal, çà a été très hétérogène, ce qui promet des vendanges longues et difficiles. Le mildiou est bien présent avec ces pluies incessantes qui gène le passage des engins de traitement. Les Poulsards ont beaucoup souffert de la météo et une bonne partie est déjà perdue. Il nous faut du soleil !!!!Mi-juillet, le soleil arrive et endigue le mildiou qui laissera des traces. La météo n'annonce pas le grand beau temps, pourtant le soleil reste le meilleur médicament contre la maladie, on ne désespère pas d'avoir un mois d'août caniculaire aussi bien pour la vigne que pour les touristes!Fin juillet, l'été est enfin arrivé, la vigne et le moral des vignerons ont embellit, les touristes sont là et plein d'enthousiasme envers nos vins. Les prunes seront mûres autour du 15 août, mais la récolte sera moyenne en quantité, on fera avec!16 août, les premières mirabelles tombent d'elles même, finalement la pluie les a bien gonflées, dans quelques jours, on les ramasses si les maraudeurs nous en laisse!! Pour la vigne, les maladies sont stabilisées et l'on voit se profiler une belle récolte de savagnin, qui ne compensera pas la perte sur les autres cépages mais qui nous réconforte.25 août, nous avons ramassés les mirabelles, et finalement c'est pas mal, il y en a près de 800 litres et assez sucrée. Cette fois on les entrepose au frais, pour que la fermentation se fasse tranquillement, ça sent très bon.12 septembre, les vendanges débutent, les chardonnays ont atteint 10.5 degrés et sont très sains. On fait le constat, pour les Chardonnays, les quantités seront moyennes mais la qualité est là.21 septembre, les Crémants sont faits et c'était temps car les derniers atteignent 11.5 degrés. Pour les raisins à Vin de Paille, c'est terminé aussi, plusieurs après-midi très ensoleillées ou nous avons pu ceuillir de belles grappes, mais en moindre quantité par rapport à l'an passé. Dimanche en cave et lundi les premiers Chardonnays pour les vins tranquilles. A suivre.27 septembre, les Chardonnays sont pressés et ils atteignent 12 degrés facilement,  les volumes avoisinent les 45 hectolitres / hectare et les fermentations démarrent gentiment.2 octobre, la Commission pour l'AOC Chateau-Chalon étant passée et ayant donnée son accord pour ouvrir le ban des vendanges, nous effectuons la ceuillette des grappes dorées qui dans 6 ans et 3 mois donnerons le fameux nectar. La récolte est belle et saine, presque 13 degrés de moyenne nous serons aux alentours des 30 hectolitres par hectare, on en espéraient pas tant !!5 octobre, c'est le tue-chien, la fête qui marque la fin des vendanges. Finalement, belle ceuillette entre les jours de pluie qui n'ont pas altérés la qualité des grappes. Les vins fermettent et certains arômes se dégagent laissant présager de belles choses pour ce millésime.
Rédigé le  6 oct. 2012 7:22  -  Lien permanent
Voir le produit associé

Commentaires

Good blogging!
Publié par : Vera - 6 fév. 2012 3:28
Hi, I wish for to subscribe for this webpage to obtain hottest updates, therefore where can i do it please help.
Publié par : home with inexpensive Hermes Birkin 30 Bags - 27 sep. 2012 4:06

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.